La Puissance de la Pensée Positive

La pensée positive est un concept qui consiste à orienter ses pensées vers un optimisme.

Avoir des pensées positives vous rendra plus heureux et vous permettra plus facilement d'atteindre vos objectifs. Tout en ayant une meilleure santé.

1. Le sourire

Il a été montré que le sourire libère des endorphines (une des hormones du plaisir) dans le cerveau. Également, le fait de voir quelqu'un sourire a tendance à nous faire sourire aussi, faisant baisser nos hormones de stress et notre pression sanguine. Les gens qui ont le sourire facile sont souvent en meilleure santé, ont plus de succès dans leurs affaires et dans leurs relations personnelles. Elles sont même perçues comme plus compétentes par leurs pairs.

Sourire vous rendra plus heureux.


2. Optimisme et Pessimisme

Le trop-plein de pensée négative agit directement sur le cortex préfrontal droit qui se trouve près du centre nerveux. Quand le cerveau libère des hormones de stress comme l'adrénaline, c'est le système immunitaire qui s'en trouve affaibli jusqu'à devenir plus sensible à la maladie. En d'autres termes, la pensée positive est bonne pour la santé.


Test :

Imaginez la situation, vous venez de faire des examens complets chez le médecin, il arrive pour vous donner les résultats, est-ce que vous vous sentez confiant ? Ou est-ce naturellement vous vous attendez au pire ?


Test 2 :

Il est tard, vous allez vous coucher lorsque le téléphone sonne. Vous pensez que c'est un ami qui veut discuter ? Ou vous pensez qu'il s'agit d'une mauvaise nouvelle ?


Vous devinez maintenant si vous êtes plutôt optimiste ou pessimiste.


3. Posture et humeur

Une expérience a été faite aux États-Unis, cette expérience est la suivante :

Ils ont proposé à des duos de personnes dans la rue de participer à une expérience pour 50 dollars. La première devait incarner une posture négative telle que la tristesse ou la honte et maintenir la position corporelle pendant 2-3minutes.

La deuxième personne devait incarner une posture positive telle que le triomphalisme en même temps, pendant la même durée.

Évidemment, tout deux ont remporté les 50 dollars. A ce moment là, une personne de l'équipe de tournage apporte une roulette de casino, avec deux options, pairs et impairs. (Une chance sur deux de gagner.)


Elle demande alors aux deux personnes, si elles veulent jouer et tenter de remporter le double de la somme (au risque de la perdre) ou de garder les 50 dollars.

Le résultat est sans appel, en refaisant l'expérience plusieurs fois avec différents passants, la personne qui était en posture positive décidait à chaque fois de tenter sa chance (avec le sourire) alors que la personne en posture fermée décidait de jouer la sécurité et de garder les 50 dollars.


Certains scientifiques ont mené des études qui démontrent l'importance du corps dans le processus de pensées positives. Adopter une posture positive peut donc influer sur l'humeur. Pensez-y la prochaine fois que vous aurez quelque chose d'important à accomplir.


4. Sons et humeur

Selon Daniel Bowling, spécialiste en neurosciences, les notes en tonalités majeures sont les mêmes que celles que produit la voix lorsqu'elle est excitée alors que les notes en tonalités mineures se rapprochent d'un discours plus triste. Cela peut expliquer pourquoi nous associons les chansons à tonalité majeures avec la joie et celles en tonalités mineures avec la tristesse. L'écoute de morceaux entraînants/joyeux peut améliorer notre humeur à court terme. Pour une humeur plus positive sur du long terme, il suffit d'écouter ces morceaux pendant au minimum deux semaines.

(Voir loi de l'attraction, il y a un lien évident).


5. Performances

La pensée positive peut améliorer non seulement notre humeur mais aussi nos performances quel que soit le domaine.


Expérience :

Cette vidéo est en anglais, je vous traduis l'expérience :

Ils ont choisi plusieurs personnes, à qui ils ont demandé de faire 10 tirs au panier pour évaluer leurs niveaux. Dans la vidéo ci-dessous (qui est une version courte), ils ont pris les deux antipodes.


La femme sur la vidéo, a marqué 0 paniers, le but de cette expérience est de voir l'impact de la pensée positive. Le présentateur a alors décidé de ramener un public. Il a ensuite demandé à la femme de se bander les yeux et de refaire 2 tirs. A chaque tir, le public devait réagir comme si elle avait marqué. Cela a pour but de renforcer sa confiance en elle (elle croit qu'elle les a vraiment marqué). Puis il lui dit : "Maintenant qu'on sait que vous êtes douée, refaites exactement les mêmes gestes que toute à l'heure" et il lui redemande de tirer 10 paniers, avec le public qui l'encourage. Rappelez-vous qu'elle n'a pas marqué une seule fois. Sur 10 lancers, elle a réussi à mettre 4 paniers.

Il a suffit de lui faire croire qu'elle avait marqué avec les yeux bandés, tout en l'acclamant à chaque lancé, pour réussir à lui donner confiance en elle et en ses talents naturels.


Ensuite ils ont fait l'expérience avec un volontaire qui est très bon au basket, qui a marqué 9 paniers sur 10. Le présentateur ramène le public, lui demande de tirer 2 paniers les yeux bandés et au public de le huer à chaque lancés. A chaque fois qu'il lui rend la balle, il lui dit qu'il a été mauvais, ... Une fois fini, il lui demande de refaire 10 lancés sans le bandeau (avec le public qui n'a pas confiance en lui). De 9 lancés parfaits, il est descendu à 5. Alors que la première volontaire est passée de 0 à 4.

Source : https://youtu.be/kO1kgl0p-Hw - National Geographic - Youtube


Comment se fait-il que les deux volontaires aient fait quasiment le même score après l'expérience alors qu'il partaient avec deux niveaux complètement opposés ?


Nous sommes témoins de l'effet neurologique de la confiance en soi. L'homme s'est soumis au test en ayant confiance en ses capacités sportives, mais il a suffit de quelques tirs manqués avec les yeux bandés pour qu'il remette en question son talent. Son cerveau a alors généré des pensées négatives qui ont pénalisé sa performance. Quant à la femme, en lui faisant croire qu'elle a marqué des paniers les yeux bandés, cela a influé sur son attitude de façon positive et rassurante, lui permettant de s'améliorer.


Dans la vie, nos succès et nos échecs dépendent plus de ce qu'il se passe dans notre esprit que des conditions extérieures.



Source : National Geographic - Brain Games - S6 EP1 - The Power of Positivity